Comme toi, je suis entrepreneur.  Comme toi, mon entreprise je l’aime d’amour et je voudrais juste la voir s’épanouir et grandir. Enfin, je devrais plutôt dire, comme toi, j’aime mes entreprises d’amour.. 

Je suis fidèle, à l’entreprise, oui ! À ma manière à moi, en étant serial entrepreneure. Je vais t’expliquer cela, mais on va commencer par le commencement, 

Parce qu’avant tout je suis… 

Pascale, femme de la forêt :

La forêt de Fontainebleau abrite mes premiers pas. Celle de la Serre, en Franche Comté, m’évite une dépression et… j’ai des étoiles dans les yeux lorsque je découvre la forêt amazonienne en 1998.

C’est la rencontre avec le chamanisme et la sagesse amérindienne. Mon histoire d’amour inconditionnel avec « Esprit de la Forêt » commence alors.

Vivre au fin fond du bout de la Guyane Française, pendant 3 ans est une expérience majeure.

Formidable aventure entreprenariale que de créer une entreprise de guidage en forêt amazonienne : l’imprévu et la prise de risques sont mon quotidien.

Il faut gérer la commande de pain pour une expédition de 5 jours en forêt, oubliée par le boulanger du village. Il y aussi le piroguier prévu ce jour-là pour qui la sobriété était synonyme de passer la nuit en compagnie de sa (ses) bouteilles de rhum. J’ai aussi en tête le projet à soutenir devant l’aéropage local pour lever des fonds européens, la communication sur Facebook à apprendre pour sauver cette boîte lorsque des garimpéros un peu dingo terrorisent toute la Guyane…

L’eau courante ? elle est au fleuve ! oui, nous respectons les règles HACCP pour préparer les repas de nos clients, enfin…  nous essayons : cuisiner pour 30 personnes par terre sur un feu de bois, ça compte ?

Un gros pépin de santé me fait visiter l’autre côté du Styx, et signe un arrêt brutal à cette aventure là.

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de quiétude que les forêts du Sundgau et du pays belfortain m’inspirent, m’émerveillent, me régénèrent et me nourrissent au quotidien.

Saut Mapaou by Pascale Bégat
Saut Mapaou, sur l'Approuague, en fin de journée. Merci Esprit de la Forêt, pour ce bureau magnifique ! Photo : Pascale Bégat

Femme d’intuitions:

Ah mais qu’elle m’est utile cette intuition lorsque je pratique l’audit et le commissariat aux comptes ! Mes collègues rigolent de cette qualité féminine, je m’en sers sans vergogne et les laisse souvent sur la ligne de départ.

Elle est là sur mon épaule lorsque, expert-comptable, j’accompagne des créateurs d’entreprises dans leurs projets.

Elle murmure à mon oreille des idées dont je suis heureuse :

  • Le sujet de mon mémoire d’expertise-comptable : le reporting de réseaux de commerce organisé, dont personne ne parlait alors.
  • Le nom du 2e cabinet d’expertise comptable que je créée ex nihilo : approove.
  • Graines de Réseaux : club de jeunes réseau de commerce organisé, lieu d’échanges et de partages entre jeunes réseaux, réseaux matures et pro de la franchise.
  • Kont’approove : ou comment faire la compta de PME pour 100 € par mois (oui, bilan compris). Les dossiers les plus rentables que j’ai jamais eus…
  • Le Hamaksoutra : petit guide coquin de forêt amazonienne, formidable outil de communication, en collaboration avec Véronique et Florence Adam.
  • La Voie de demain : pour aller à la rencontre de soi-même, de sa « mission de vie ». Un voyage initiatique au long des chakras, mêlant sagesse amérindienne et spiritualités orientales.
  • et puis, toutes celles que j’ai oubliées…
Pascale-begat-association
Relier, c'est aussi une vie associative riche... Si tu veux tout voir, c'est sur Linkedin

Le chiffre, ok ! … mais surtout, et avant tout, accompagner les entrepreneurs :

Expert-comptable de 1995 à 2012, je créée 2 successivement 2 cabinets ex-nihilo. j’ai l’indépendance chevillée au corps et surtout, je pense que mon job n’est pas de produire des chiffres, mais d’accompagner et de conseiller les entrepreneurs.

Alors je mets en place des systèmes de reporting dans les PME, je développe des missions de conseils en stratégie, à la création d’entreprise, des missions de conseils spécifiques pour les franchiseurs et les franchisés.

Très active au Club expert-consultants, que je préside localement, je passe parfois pour une extra-terrestre…

Mais, je vois évoluer le métier d’expert-comptable vers la production de chiffres et l’industrialisation. Je n’ai pas envie de me sentir devenir le « bras armé » de l’administration des impôts, de l’Urssaf et autres administrations. Cela participe à ma décision de partir vivre en forêt amazonienne.

Pascale begat tedx belfort
En 2016, au TEDx Belfort : faire ce que l'on aime et rien que cela : la pierre philosophale, le Graal que nous cherchons tous, nous entrepreneurs. Photo : TEDx Belfort

Femme de franchise :

Parrainée par Quick, Climat de France et Yves Marot, j’intègre le collège des experts de la Fédération de la Franchise, à même pas 40 ans.

Parmi les réseaux, alors petits, qui me font confiance pour les conseiller : Univers Pharmacie, La Pataterie, Geoxia… me viennent en tête. D’autres connaîtront, pour des raisons diverses, des jours moins heureux : Le Piment Bleu, AC-Cleaner, Ben and Jerry’s par exemple. Certains sont français, d’autres sont helvétiques : SL & C, P’tit Prince, Lamarque… Leurs domaines d’activités sont variés : du food avec Le Prêt à Manger de Gilles Desplanches à la production d’huitres avec Grainocean, en passant par les centres de loisirs avec Okidok. J’en oublie certainement, qu’ils me pardonnent.

En tant qu’expert, je participe à des commissions (entre autres celle sur l’impact des IFRS dans la franchise), j’anime des formations.

Très sollicitée pour écrire des articles de presse, je participe à de nombreuses conférences,  ateliers et naturellement à Franchise Expo Paris et autres salons en France et en Suisse. Je suis co-auteur de 2 ouvrages sur la Franchise.

Je noue de solides amitiés professionnelles avec de belles personnes. Au delà de l’échange d’idées, elles seront très précieuses dans les épreuves de la vie. C’est ici une occasion supplémentaire de les remercier.

Je saisis le prétexte de mon départ en Amazonie pour démissionner de cette institution. En toute franchise, je pressens alors que la franchise devient une vieille dame aux pieds d’argile.

Les entreprises de demain doivent être adaptables, agiles et flexibles.  Difficile de dire que le système des réseaux de commerce organisé répond à ces critères.

Ce n’est pas dans mes valeurs d’aider des réseaux à se monter, alors que je ne suis pas certaine de la survie du système à 30 ans. Je ne veux pas participer à risquer de mener tant de franchisés au casse-pipe à terme.

As de coeur de la franchise
Jean Samper, nous remet, à Francis Flicker et moi, l'as de coeur de la franchise (2006)

Transmettre : une passion durable

C’est en 1988, juste après la naissance de mes 2 filles (oui… elles sont jumelles, c’est une vraie chance) que je commence à enseigner la compta… à des bac + 2 commerce international. Rendre le chiffre digeste, voire attrayant, me plaît. Trouver des moyens différents, et si possible ludiques, pour faire découvrir ce qu’il peut apporter et comment l’utiliser, ça c’est vraiment mon truc.

La liste des formations que j’ai créées et animées est vraiment longue.

J’ai adoré enseigner la réforme sur les actifs pour l’ordre des experts-comptables autant que la gestion du temps ou du stress.

C’était délicieux de transmettre la créativité pour l’entreprise à Reims Management School, autant que la franchise à l’Université de Haute Alsace et à la Fédération Française de la Franchise.

Créer et animer 3 modules de formations de formateurs occasionnels pour les pro du chiffre, était vraiment chouette.

Enfin, ça c’était avant que je n’enseigne le Reiki, la méditation et une spiritualité joyeuse, pratique et sans chichis dans Plumes de Forêt.

pascale Bégat -formations
j'avais juste besoin d'un outil pédagogique pour expliquer le Reiki... et j'ai trouvé !

Cultiver la reliance :

La reliance avec Dame Nature :

J’ai une quinzaine d’années lorsque je lis « vous n’allez pas avaler cela » de Fanny Deschamps. Je réalise notre impact sur la planète et je comprends que le limiter est un enjeu majeur.

Je dévore des livres sur les plantes, sur leurs vertus médicinales, sur leur conscience. Les grands chênes me requinquent lorsque j’en ai besoin… et c’est en forêt amazonienne que je comprends que nous sommes la nature et que la nature c’est nous.

Je fais le max pour préserver la planète dans mes entreprises successives. Le premier acte que je pose pour notre projet d’écolodge en Guyane (avant même la signature des statuts) est une étude d’impact sur l’environnement, réalisée par Véronique Adam.

Je crée le compte Instagram @cestbonpourlaplanete, où tu peux trouver des tonnes d’idées pour prendre soin de la planète. C’est aujourd’hui Véronique qui le gère.

La reliance avec Dame Nature est essentielle pour les amérindiens. Avec eux, j’apprends à cueillir en conscience, avec respect et parcimonie. Je prends aussi conscience que nous sommes tous reliés les uns aux autres, que cette reliance nous anime et nous rend vivants.

Me relier avec Dame nature
Me relier avec Dame Nature, au quotidien, une source infinie d'énergie et de ressources pour moi. Photo : Pascale Bégat

Relier spiritualité et matérialité :

Mes parents m’apprennent à méditer lorsque j’ai une douzaine d’années. Cadeau précieux s’il en est. Que d’épreuves de la vie, il m’a aidée à traverser plus facilement.

Curieuse, j’explore différentes voies : un peu de tantra, un peu de philosophie de yoga, de chamanisme… jusqu’à ma rencontre avec le Reiki Usui en 2006. Je suis encore à la tête de mon cabinet d’expertise comptable lorsque je passe mon 4e degré de Reiki, celui qui me donne la possibilité d’enseigner à mon tour. Trop tôt pour moi à ce moment-là, j’attendrai 2018 pour m’y consacrer vraiment avec Plumes de Forêt.

Il n’empêche, même si je ne le dis pas toujours, j’utilise le Reiki dans ma vie pro. Faut-il faire remonter en haut de la pile un dossier de demande d’emprunt (bien ficelé en termes de chiffres) avec le Reiki ? ou encore valider énergétiquement un emplacement de futur restaurant avec un pendule, nettoyer énergétiquement un lieu qui a vu un dépôt de bilan ?… la question ne se pose même pas pour moi.

Non, je n’oublie pas le « dopage énergétique » du logo de Plumes de Forêt et le choix de la marque Intuitiom.biz.

Pascale Bégat - Plumes de Forêt
2021 : Yesss ! Plumes de forêt a 3 ans déjà !

Il est temps de dire cela. Il est temps pour moi d’aider les entreprises et les entrepreneurs à se connecter à la Terre-mère, à se développer de manière durable, à s’employer à faire sens. C’est essentiel aujourd’hui de relier business, quête de sens, environnement et spiritualité.

L’un ne va pas sans l’autre. C’est la seule voie pour sortir du pétrin dans lequel nous sommes collectivement englués. C’est le seul moyen pour,  non seulement passer les crises qui s’en viennent à l’horizon, mais aussi les sublimer.

Dans la lignée des femmes, mère et… grand-mère :

Ils sont là mes plus grands bonheurs, elles sont là mes plus grandes fiertés. Elles le savent, je suis honorée que Véronique et Florence Adam m’aient choisie pour mère.  Aussi improbable que cela puisse paraitre, je leur dois mon diplôme d’expertise comptable. Leur naissance me fait mûrir et me donne l’élan pour finaliser mon diplôme alors qu’elles ont 2 ou 3 ans…

Avec mes petites-filles, complicité et rires sont de rigueur. J’aime par dessus mon rôle de passeur de témoins, je jubile de pouvoir leur transmettre ce qui me vient de ma grand-mère ou de ma mère.

Je me sens bien dans cette lignée de belles femmes, de femmes douces et puissantes à la fois. Et non, je ne suis pas militante féministe, de loin pas. Je suis trop persuadée que la solution passe là encore, par la reliance. Celle qui consiste à se relier autant à son masculin qu’à son féminin sacré…

pascale bégat - rire
Entends-tu éclater les rires qui vont avec ces bottes là ?

Quelques autres « petites » choses :

Oui, je suis zèbre et ça me plait !

C’est un privilège de penser comme 2% de la population française et ça tombe bien, car je n’y pourrais rien changer, même avec toute la pugnacité dont je sais faire preuve. C’est un privilège de pouvoir explorer tant de champs de possibles. Merci aux fées qui se sont penchées sur mon berceau, de m’avoir gratifié d’une créativité no limit et une intuition en béton armé !

Il se pourrait que tu puisses avoir l’impression que je pars un peu dans tous les sens, c’est normal ! Mais, juste stp, fais moi confiance, toi et moi, nous allons nous y retrouver… et plutôt bien ! C’est promis, je ferai attention à toi.

pascale-begat-recompenses
quelques fiertés...

La simplicité, ultime sophistication.

Délester, épurer, minimaliser… est-ce que ce ne serait pas synonyme de toucher à l’essentiel ? Oui, je parle bien de la relation, la relation à l’autre !

Et puis d’ailleurs tant qu’on y est, si on mettait un peu de gaité et de légèreté dans tout ça ? J’aime bien la vie joyeuse, pratique et sans chichis et toi ?

Pascale Bégat - Amazonie
La photo date de... 2002. Les années ont passé, mais Abattis Cotica sur le Maroni reste pour moi le summum du luxe en matière de salle de bains.

Que pouvons nous faire ensemble ?

Si tu as envie de faire passer ton entreprise à une autre dimension, de la développer durablement, alors tu as 2 solutions :

  1. Réserver un entretien découverte avec moi par ici, on pourra voir ça ensemble. Bien sûr, c’est gratuit et sans engagement.
  2. Recevoir régulièrement des conseils, plutôt décalés, directement dans ta boîte mail. Oui! c’est alors ici que tu peux cliquer.
Pascale Bégat- entrepreneure
Entrepreneure en Amazonie, ou comment cotoyer le merveilleux au quotidien... Photo : Pascale Bégat